Publié dans Pensées vagabondes

J’ai tout plaqué… Qu’en est-il 6 mois après ?

 

6 mois désormais… 6 mois que j’ai choisi de tout plaquer pour débuter une nouvelle vie.

6 mois que j’ai rendu mon appartement, quitté mes études de droit à quelques mois de la licence, renoncé à mes bourses au mérite et sur critère sociaux.

6 mois que j’ai décidé d’embrasser une vie alternative de voyage et d’aventure à temps plein, devenir une nomade et parcourir le monde…

 

 

J’ai décidé de renoncer à un futur stable et confortable financièrement, à la sécurité d’un chez-soi permanent, à la propriété, à la cotisation d’une pseudo et hypothétique retraite…

Mais aussi à la routine, à l’habituation au monde, au train-train journalier, au stress quotidien, au travail sans relâche qui ne laisse que peu de temps pour savourer la vie et l’instant présent.

Ce fut la décision la plus difficile à prendre dans ma vie car tout me poussait à continuer encore sur cette voie : la peur et l’incertitude d’une telle vie sur le long terme, l’ego d’obtenir mon diplôme…

Mais je n’ai pas faibli, je n’ai laissé ni mon ego ni ma raison longtemps formatés par la société, prendre le dessus sur mon âme et mon cœur…

 

 

Cela m’a pris plus d’un an pour prendre cette décision, un an à me torturer sans relâche, 1 an d’introspection chaque jours.

 

Après m’être fondue dans le moule toute ma vie et m’être insérée dans le système scolaire avec assiduité, 1ère de la classe durant une dizaine d’année, après avoir renoncé à mes rêves d’enfants pour choisir une voie plus conventionnelle, après avoir vécu dans la société de surconsommation, dans le superflu à désirer des choses matérielles : 1 an, voilà le temps qu’il m’a fallut pour me détacher de l’emprise de la société pour retrouver ma liberté originelle !

C’est ainsi qu’à 20 ans, j’ai décidé de tout plaquer pour recommencer une nouvelle vie, en accord avec mes aspirations profondes, mes passions et mes rêves !

 

Et aujourd’hui, 6 mois après cette décision ô combien décisive pour mon épanouissement personnel et mon bonheur, je vis le paradis chaque jours ou presque !

Comme je m’y attendais, je ne regrette pour rien au monde ce choix de vie.

Certes, je vis dans l’incertitude, avec très peu d’argent, je ne sais de quoi mon avenir sera fait, mais avancer dans le brouillard avec pour seul guide mon cœur est tellement jouissif !

 

Je chemine petit à petit sur la voie de ma vie, je continue à en apprendre davantage sur moi-même, je poursuis mon cheminement spirituel, je vis l’instant présent, je m’émerveille d’un simple brin d’herbe frétillant sous le vent, je me reconnecte pleinement avec la mère nature, je fais des rencontres extraordinaires chaque jours, je vis des expériences indescriptibles, je contemple des paysages fabuleux, j’expérimente des activités complètements folles, bref je vis pleinement !

Je fais en sorte de n’avoir aucun regrets, de vivre comme si je devais mourir demain car tout change et rien ne persiste. Je ne m’attache à aucuns biens matériels, je me détache de mon ego et tente de faire de même pour ma conscience individuelle.

 

Je cumule les souvenirs et les expériences afin d’ETRE et non avoir.

 

Alors qu’auparavant je nourrissais seulement mon corps et mon esprit, aujourd’hui, je nourris aussi mon âme.

Je ne me préoccupe plus des choses futiles de la vie, et en dehors de l’entretien quotidien de mon bonheur, je ne cherche qu’une seule chose : la pleine réalisation de soi, l’éveil ultime car « une seule chose compte : cheminer vers elle pour étancher à jamais notre soif la plus profonde, celle d’une totale harmonie intérieure et d’une profonde union avec le monde ».

 

Ces 6 derniers mois ont été riches en expériences et en apprentissages notamment ces trois derniers mois où je suis partie à la conquête de la Pologne, de l’Autriche, de la Slovaquie, de l’Allemagne, de la République Tchèque et dernièrement de la Guadeloupe.

IMGP8257 (2)

 

Je vis de merveilleuses aventures (comme d’âpres mésaventures parfois), mon esprit est constamment en éveil et j’ai préservé cette capacité magique que nous avions tous enfant : s’émerveiller pour un rien (ou pour un Tout) !

Ce n’est que le début de ma vie et elle est déjà tellement riche ! Je me sens tellement reconnaissante envers l’univers !

En attendant, je ne me pose pas trop de questions, je savoure le présent et le bonheur en moi-même, j’écoute mon cœur et je pars conquérir mes rêves les plus fous !

 

Je vous souhaite à tous de réaliser vos rêves les plus profonds ! ❤

 

IMGP9547

« On ne naît pas libre, on le devient »

Auteur :

Petit bout d’aventurière en quête de découverte et de spiritualité, j’ai tout plaqué à 20 ans afin de voyager à plein temps et vivre la vie de mes rêves !

18 commentaires sur « J’ai tout plaqué… Qu’en est-il 6 mois après ? »

    1. Merci beaucoup 🙂
      Pour ce qui est des finances, je fais des jobs étudiants une ou deux semaines durant les petites vacances, et globalement je travaille 2, 3 mois l’été en tant qu’animatrice dans des centres aérés ou des colonies de vacances. C’est mon job étudiant par excellence depuis mes 17 ans. Quand je fais des colonies de vacances, je suis nourri et logé. Et lorsque je fais des centres aérés, je loge chez mes parents.

      Le reste du temps, je suis toujours en voyage !

      Concrètement, tout l’argent que je gagne part exclusivement dans les voyages et la nourriture sur place.
      Je ne m’achète jamais de vêtements (hormis l’équipement de voyage), pas d’i-phone, pas de sorties payantes avec les amis ou très peu, pas de soirées, pas d’alcool ou de cigarettes, pas de shopping (hormis les livres !) etc…
      De même, j’ai rendu mon appartement donc plus de loyer à payer, plus de taxe d’habitation, plus de factures…
      Quant à ma façon de voyager, elle est très économique ce qui me permet de voyager toute l’année en ne travaillant que 3 mois l’année.

      Je fais de l’auto-stop, je marche, je prends des compagnies low-cost et je suis flexible dans les dates, je reste plus longtemps sur place, je dors chez l’habitant (couchsurfing, demande directe etc…), je fais du camping sauvage…
      Bref, je ne paye jamais l’hébergement en voyage et très peu pour les transports.

      Côté nourriture, il m’arrive de me faire plaisir dans les pays exotiques avec un petit restaurent de temps en temps, mais globalement c’est sandwich ou barre céréalières. Ou bien un bon repas bien équilibré mais une fois par jour uniquement.
      Je préfère me priver en alimentation et pouvoir pratiquer des activités géniales à côtés (plongée sous-marine, canyoning etc…).
      Par la suite, je vais aussi tester d’autres alternatives permettant de voyager gratuitement : house-sitting (gardiennage de maison), woofing/workaway/helpx (volontariat à l’étranger avec 4h de boulot par jour, nourris et logé) etc…
      Et l’année prochaine, je pars 1 an et demi en PVT en Nouvelle-Zélande alors je bosserais un peu sur place 😉

      Aimé par 3 people

      1. Je te félicite d’avoir fait ce grand saut de la découverte et de t’immerssion dans d’autres contrée, traditions, nature, peuple …
        C’est cette école de vie et de construction de soi (toi) qui te mèneront dans un épanouissement profond et total pour aborder la suite, en connaissance de cause et sans regret !!! Tu es jeune et tu as tout le temps de voir venir pour et par la suite. Je te souhaite tant et tant de BONHEUR et je suis heureuse de ta future découverte du peuple kiwi, le Nouvelle-Zélande est mon coup de Coeur (je l’ai découverte récemment, en avril 2017 à l’âge de 58 ans !). Il n’y a pas d’âge mais si c’était à refaire et SSI… je n’hésiterais pas une seule seconde!!!. La redoute que tu prends est l’école de TA vie!
        Belles routes à toi et au plaisir de te suivre!

        J'aime

    1. Ahah c’est parce que je suis rentrée de Guadeloupe ce week-end justement 😛 ! Lorsque je voyage, je suis totalement absente des réseaux sociaux et du blog, le néant total x) (je sais, ce n’est pas bien) Et en plus, je n’avais plus non plus de smartphone car j’ai traversé une rivière avec de l’eau jusqu’à ma taille en randonnée et j’avais oublié de retirer le téléphone de ma poche… x) J’ai dus procéder à son enterrement… Bref, j’ai du retard à rattraper et une cinquantaine d’articles à taper ! J’ai du boulot pour plusieurs mois je crois ahah ! Merci 😀 J’ai hâte de voir tes photos du Toudra !

      Aimé par 1 personne

      1. Ah je comprends mieux et je ne trouve pas que c’est pas bien bien au contraire car ainsi tu vis pleinement tes expériences et tu les raconteras le moment venu ! Moi aussi je suis moins régulière en voyage car je déteste écrire sur tactile ! Paix à ton smartphone et au plaisir de suivre tes ressentis de Guadeloupe !!! Xx

        J'aime

  1. C’est vraiment la décision de partir qui est l’étape la plus dure, celle qui nous fait nous poser le plus de questions je pense.
    Continue sur ta lancée, je te souhaite des découvertes à ne plus en finir !

    J'aime

  2. Joli article très positif !
    J’ai pris un congé sabbatique, avec Mr on a réalisé qu’on pouvait facilement réaliser nos rêves de voyage, qu’il suffisait juste de poser les jalons et c’est ce que nous faisons. Le congé sabbatique est validé, on va bientôt prendre nos billets !

    J'aime

  3. Waw je suis super Impressionée…continue comme tu fais ! Il nous faudrait tous cette prise de conscience et oser poursuivre nos rêves. D’ailleurs je me demande, te sens-tu en sécurité totale avec l’auto stop ou même le couchsurfing ? Car on me dissuade beaucoup de voyager seul parce que je suis une fille. Qu’en penses tu ?

    J'aime

  4. Je ne me rendais pas compte que tu n’avais que 20 ans ! Eh bien chapeau pour tout ce courage qu’il t’a fallut pour prendre cette décision. C’est beau et tellement inspirant de voir quelqu’un qui parvient à se détacher du matériel pour vivre ses rêves ! Bonne continuation 🙂

    J'aime

  5. S’il y a une certitude dans tout ça, c’est qu’il vaut mieux vivre dans l’inconfort, la réalisationde ses rêves que vivre dans le confort les regrets de ne pas les avoir réalisés … bravo pour avoir sauté le pas. La jeunesse ne devrait servir qu’à expérimenter, tester, bouger, découvrir, engranger des souvenirs pour le temps où le corps trop vieux ne le permet plus. Et il y a tellement mieux à faire dans ce vaste monde que de passer son temps à consommer, entasser, gaspiller ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s